Archinect
Quixotic Architecture

Quixotic Architecture

Pag, HR | Brighton, GB

anchor

Les Bébés

Les Bébés

Le projet "Les Bébés" répond aux besoins des zones humides partout dans le monde. La vision future d’un paysage vivant d’étendues d’eau, de lacs, d’étangs, de roselières, de tourbières et de marais renfloués par les marées, c’est bien cela qui imposa la forme de notre projet pour le Pavillon des Visiteurs, et non pas le contraire. Ce projet est notre réponse à cette localisation unique et à son héritage, offrant la liberté d’explorer, d’apprendre et de préserver les marais. La conception du projet s’inspire de divers insectes, tels que les araignées d’eau ou les chenilles. La structure ressemble aux jouets de construction Meccano, la forme rappelle l’élégance des zeppelins, et le revêtement gonflable fait penser à un parapluie transparent.
 
Une structure mobile, gonflable et aérienne s’est imposée comme la meilleure solution.
 
La crue étant un phénomène naturel sur ce type de terrain, le Pavillon des Visiteurs et ses différentes extensions sont surélevés grâce aux pieds hydrauliques fixés sur des pontons. Cette solution permet de s’adapter aux exigences des marais, élimine le coût de construction des fondations, mais surtout permet de transporter la structure dans d’autres zones des marais et au-delà. Pour que ce tour de magie se produise, l’ensemble doit être très léger. Cette condition fut remplie grâce à l’air pressurisé perçu comme l’élément structurel le plus important. Le fuselage semi-monocoque en alliage d’aluminium, sur lequel sont bâtis le Pavillon des Visiteurs et ses extensions, permet de surmonter le problème du ratio résistance/poids. La construction à revêtement travaillant est à la fois résistante et durable.
 
Le visiteur rentre d’abord dans une petite capsule d’information, d’où il perçoit l’aventure qui l’attend, le Pavillon des Visiteurs au loin, la station d’accueil fixe avec la plateforme d’arrivée flottante, les capsules Camera Obscura et Explorer, deux sanitaires publics, ainsi que trois capsules contenant des garages et des entrepôts, qui restent accessibles en dehors des heures de visites.
 
Selon la crue, le Pavillon des Visiteurs est accessible par l’eau ou par la terre, à partir de deux points d’entrée avec leurs capsules d’information respectives. La forme de la construction et l’équilibre structurel se voient traduits par trois axes symétriques divisés en différentes zones d’activités, dont les aspects spatiaux s’appuient sur le principe de la construction ouverte. Les deux extrémités peuvent accueillir un nombre de visiteurs plus important. L’axe central accueille l’espace de restauration, avec un espace d’exposition et une boutique aux extrémités. Le premier axe latéral contient la cuisine ouverte avec son long bar, la réserve, et les salles de réunion et de formation. Le deuxième axe latéral contient les sanitaires pour les employés et pour les visiteurs, ainsi que les bureaux et la salle de réunion du personnel. Les rencontres en petit comité peuvent se dérouler au premier étage, où nous avons créé deux mezzanines de 90 mètres carrés avec balcons.
 
La lumière pénètre dans le Pavillon des Visiteurs à travers le revêtement transparent en nylon et PVC, offrant des larges vues dans toutes les directions et limitant les besoins en éclairage artificiel. Le revêtement permet aussi de collecter l’eau de pluie, qui est ensuite traitée et stockée dans les réservoirs contenus dans la structure, et qui peut servir dans les sanitaires. L’espace total couvert par le revêtement transparent compte 70 mètres de long, 16 mètres de large et 8 mètres de hauteur au point le plus élevé. L’espace attenant aux parois est laissé vide, ce qui permet de limiter le niveau sonore et dégager la vue sur le paysage environnant.
 
La base est constituée de seulement dix types d’éléments préfabriqués, simplifiant ainsi le transport et l’assemblage. Les conditions sur place étant extrêmement changeantes, nous privilégions la préfabrication des éléments, puisqu'ainsi le travail est effectué principalement dans un espace sec, ce qui est plus économique, maîtrisé et précis que l’ouvrage sur site, sujet à des changement de conditions météorologiques et topographiques.
 
Les côtes structurelles sont fixées sur une grille de 6 mètres, permettant de dégonfler facilement la structure. Des luminaires LED placés dans les côtes produisent une lumière indirecte réfléchie par la surface intérieure du revêtement. La couleur de l’éclairage peut changer selon les événements et les saisons.
 
Les issues de secours seront placées sous un couple de côtes situé près de la sortie, qui permettra de dégager l’issue du revêtement en cas de besoin.
 
Le Pavillon des Visiteurs sera équipé d’un système multifonctionnel de chauffage, contrôle d’infiltrations d’air et aération. Le système, situé dans la base, fonctionnera grâce à l’énergie solaire, avec des batteries de secours. L’aération s’opérera partiellement avec l’air extérieur et partiellement avec l’air intérieur reconditionné, dont les proportions seront ajustées automatiquement pour obtenir la composition et la pression souhaitées. L’air extérieur est acheminé par un simple système de conduits et connecteurs situés dans les parties latérales du fuselage.
 
Le revêtement peut rester gonflé en toutes conditions météorologiques grâce aux ventilateurs à batteries équipés d’un système automatique de déclenchement et d’une autonomie de 24 heures, rechargé par l’énergie produite par les panneaux solaires ou les éoliennes installés sur le toit.
 
La modularité du projet permet d’inclure les communautés locales dans la construction, grâce aux programmes permettant aux apprentis d’acquérir une formation technique et une expérience professionnelle auprès du maitre d’ouvrage principal du Pavillon des Visiteurs. Ainsi les capsules supplémentaires pourront être ensuite construites par les apprentis eux-mêmes sous la supervision du maître d’ouvrage. Le projet permet aussi d’envisager la conception et la fabrication d’éléments gonflables incorporant les matières premières locales, telles que les roseaux ou la paille.
 
En principe toutes les capsules supplémentaires sont des versions réduites du Pavillon des Visiteurs. Toutes peuvent s’adapter aux changements du paysage environnant. Elles peuvent être placées dans des zones différentes, permettant d’attirer des visiteurs s’intéressant à la nature, la faune locale, la photographie, l’observation des oiseaux etc. 
 
La plateforme d’observation se situe dans notre capsule Explorer et elle peut accueillir jusqu’à 18 visiteurs souhaitant une expérience plus approfondie. La capsule peut se déplacer sur la terre ou sur l’eau, et peut se surélever au-dessus du niveau de la terre ou de l’eau grâce au système élévateur à ciseaux doté d’une plateforme rotative. Cette solution mobile offre la possibilité de s’affranchir d’un point d’observation fixe. La capsule Camera Obscura utilise le même principe de mobilité. Elle est équipée de douze lentilles tubulaires, qui peuvent être librement orientées dans la direction souhaitée. Toutes les capsules sont connectées en réseau avec le Pavillon des Visiteurs et les informations sont directement projetées dans l’espace exposition du Pavillon.
 
L’absence de fondations, l’utilisation structurelle d’air pressurisé et la préfabrication d’éléments permettant de limiter le temps de construction sur le site permet d’évaluer le budget pour la réalisation du projet du Pavillon des Visiteurs à environ deux millions d’euros, en incluant dans cette enveloppe 18% pour les actes préliminaires et 7,5% pour les risques imprévus. Le coût initial serait de 1.800.000 euros pour le Pavillon et de 200.000 euros pour les travaux extérieurs.
Le coût des capsules supplémentaires recommandées, telles que la Camera Obscura, l’Explorer, les sanitaires extérieurs, les garages et les remises s’élèverait à 1.300.000 euros (en incluant les actes préliminaires et les risques imprévus).
Le projet résulterait en une structure mobile couvrant 900 mètres carrés, avec un temps de réalisation sur site extrêmement court. L’assemblage du Pavillon des Visiteurs peut être achevé en moins d’une heure. 
 
L’on peut imaginer que ce type de structure pourrait devenir l’exemple à suivre d’une architecture mobile, flottant dans les marais comme un compagnon d’un milieu qu’elle habiterait tout naturellement.

 
 Read more

Status: Competition Entry

 

Back to Top  ↑Back to Project List...

Please wait... loading